Étiquette : Courrier du 26 novembre 2015

Courriers, Éducation et Culture

Quid du collège Aragon, à Vénissieux ?

Courrier de Marie-Christine Burricand à la Vice-Présidente "Enfance, éducation, collèges" -

Madame la Vice-Présidente, Chère Annie, Par la présente, je viens vous faire part, en tant que représentante de la Métropole au Conseil d’administration du collège Aragon, que j’ai été alertée par Monsieur le Principal sur des questions importantes. D’abord, l’une touchant aux portails d’entrées du collège : celui par où accèdent les élèves et celui qui donne accès aux logements des enseignants. Face à des dysfonctionnements importants des deux portails, qui les rendent inopérants quant à la fermeture du bâtiment, le principal craint, à juste titre, des intrusions. Des travaux ont été demandés à l’Unité territoriale, mais ils n’ont pas encore été réalisés. Aujourd’hui, ils deviennent urgents. Ensuite, Monsieur le Principal m’a signalé l’état déplorable d’un certain nombre de sanitaires aux niveaux du restaurant scolaire et du bâtiment principal qui nécessite une remise en état urgente, d’autant que ce collège, pourtant ancien, n’est pas dans la PPI. Enfin, il m’a fait part de la situation d’un ouvrier professionnel contractuel qui remplace un agent en longue maladie. Celui-ci effectue un travail important pour le collège, et a permis que soient repeintes un certain nombre de salles. Malheureusement, ses contrats s’arrêtent tout de suite avant les vacances scolaires, ce qui l’oblige à poser une semaine de congés avant les vacances. Donc, d’une part, le collège perd une semaine de travail et, d’autre part, si l’agent pouvait travailler pendant les vacances scolaires, compte tenu de ses compétences en peinture et bâtiment, il pourrait procéder à la remise en état des couloirs. Ce qui n’est possible qu’en l’absence des élèves. Une solution allant dans ce sens peut-elle être envisageable ? Dans tous les cas, une visite sur site de ce collège rassemblant les représentants de l’administration, l’équipe pédagogique, les parents d’élèves et les services concernés me paraît indispensable, d’autant que la nécessité de travaux était signalée depuis un certain nombre d’années. Sachant que vous allez mettre tout en œuvre dans l’intérêt de ce collège, Je vous prie d’agréer, Madame la Vice-Présidente, ma considération distinguée. Marie-Christine BURRICAND, Conseillère métropolitaine